COMMEMORATION DE LA LIBERATON DE VITROLLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMMEMORATION DE LA LIBERATON DE VITROLLES

Message par Eric13 le Mer 25 Mai - 0:19

Bonjour,

Suite à une cérémonie commémorant la libération de la commune de VITROLLES (13), j'ai eu l'honneur et le plaisir de faire connaissance d'un grand monsieur du nom de Pierre VERDIER, ancien Major dans les Brigades de Recherche et ancien Président de la Fédération Nationale Des Retraités de la Gendarmerie.



2002 : Au congrès de Anglet, le président Pollet ne se représente pas pour raison de santé. Pierre Verdier, président de la section des Bouches-du-Rhône est élu président national de la FNRG. Ce jour pour des raisons de santé à quitté la présidence pour inclure le comité directeur de la presse et de la communication comme Vice- Président.




A la fin de la cérémonie Monsieur VERDIER c'est présenté à mois et m'a pleinement remercié de ma présence et apprécié que l'on puisse représenter la Gendarmerie Nationale sur les manifestions patriotiques. De ce faite, il m'a donner ses coordonnées et m'a reçu à son domicile, afin d'en apprendre un peu plus sur notre motivation, les raisons de notre passion. Tout cela noter, afin qu'il puisse le soumettre au journal de FNRG. Malheureusement sans suite, il devait avoir ses raisons ?  

Toutefois, voici l'article qui résulte de notre entretien :

GENS D'AUJOURD'HUI OU GENDARMES D'ANTAN ?

Depuis des siècles et jusqu'à ce jour, et sans doute encore pour longtemps  la Gendarmerie française à toujours  fait  et fera  encore partie intégrante de l'histoire de notre  pays.  Elle en a suivi l'évolution, elle a participé aux conflits, elle a survécu aux différents soubresauts provoqués par les régimes politiques qui se sont succédés. Elle est toujours là, bien présente, bien vivante Elle bénéficie d'une aura très particulière que beaucoup d'autres administrations lui envient

Au cours des siècles, ses uniformes, ses équipements, son armement, ses moyens d'action ont , eux aussi, évolué. Des peinttures d'époque, des iconographies nombreuses, des publications ou ouvrages divers, quelques musées, nous en apportent le témoignage. Cela a paru insuffisant. Voilà pourquoi des hommes  et des femmes de toutes régions, de toutes conditions,  de toutes professions, qu'ils aient servi ou non  dans les rangs de la Gendarmerie, s'appliquent maintenant à reconstituer le passé de cette arme d'élite dont ils sont les fanatiques admirateurs.

Nous venons de faire connaissance de l'un des membres de ces groupes qui, dans notre pays, se réunissent pour reconstituer des périodes différentes  de la vie des gendarmes d'antan et nous n'imaginions pas à quel point ces personnes s'appliquent à retrouver la perfection. Car, ce qu’elles  refusent avec obstination, c'est l’à-peu-près.  Leur passion  débute donc par la recherche d'éléments leur permettant de savoir  comment étaient constituées  les différentes tenues portées par les gendarmes au cours des siècles passés  et des conflits divers.  Quels étaient les uniformes, leurs parements,  la nature du tissu, la position des galons , des insignes et des décorations,  la façon de les porter. Quelles étaient les armes affectées, la contexture des équipements et des accessoires utilisés. Ces recherches, cette quête, sont longues, fastidieuses, et doivent être orientées vers  les bonnes sources. Actuellement il est quasiment impossible de trouver des uniformes des temps anciens, en tissu d'origine, et encore faudrait-il qu'ils soient à la taille de l'éventuel acquéreur. Il faut  en conséquence  les faire tailler à ses mesures. Bien qu'elles soient onéreuses, ce sont donc des copies, des reconstitutions, parfois quelques reliques retrouvées avec bonheur , que "les gendarmes d'antan"  portent lors de leurs prestations. Mais ces copies se veulent justes,  parfaites, crédibles et convaincantes.  Ce ne sont pas des "tenues de carnaval" nous a affirmé notre correspondant.

Nous avons pu juger par nous même que les legguins, le sac de correspondance, l'étui à pistolet, le képi et la tenue qu'il portait avec élégance, étaient bien ce que nous avions connu dans notre prime jeunesse, au temps des années 35/40 . Mais, si l'on peut juger que la présentation individuelle d'un uniforme de gendarme des années 1900 ou antérieures  puisse ne présenter qu'un intérêt mineur, ce qui est bien plus frappant, bien plus spectaculaire, c'est le nombre, le groupe, la reconstitution d'unités dans des situations particulièrement réalistes, les vues d'ensemble., les scènes de la vie passée Aussi, ces fanatiques collectionneurs,  ces amoureux du passé et des uniformes, ces mainteneurs attentifs , éparpillés sur le territoire national, loin les uns des autres, qui communiquent beaucouo par internet, parviennent-ils  à prendre sur leur temps de loisir pour se retrouver et se réunir  à certaines occasions afin d'organiser des tableaux, des épisodes de certaines époques, des situations particulières. Et tout cela sans l'appat du gain, seulement pour le plaisir.

Les clichès dont nous avons disposé nous ont démontré que les résultats qu'ils  obtiennent   sont remarquables,  voire spectaculaires.  Ils nous font revivre des moments oubliés du passé avec ses fastes mais aussi ses difficultés, ses servitudes . Passeurs de mémoire, ils particpent à conserver et à maintenir l'image et la renommée du gendarme, ce serviteur bien particulier de l'Etat et du peuple de France au travers des siècles  Ils méritent  bien d'être reconnus et encouragés..


Pierre VERDIER

Mais ce n'est pas le plus important à mes yeux, car ce qui m'a interpellé c'est qu'il a été témoin du conflit en Indochine en tant que jeune Gendarme et fut présent lors des signatures de la fin des combats entre l'armée Française et Vietnamienne. (je ne saurai raconter toute sa carrière)

Par ce message je tenais à lui rendre hommage et comme quoi, il est bien de pouvoir rencontrer ses personnes qui ont vécu l'histoire.
avatar
Eric13

Messages : 84
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 50
Localisation : BOUCHES DU RHONE

Voir le profil de l'utilisateur http://hommagealagn.forumpersos.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMEMORATION DE LA LIBERATON DE VITROLLES

Message par le criquet le Jeu 26 Mai - 9:43

Salut Eric13
C'est aussi cela qui nous motive dans notre action de conservation : le lien avec nos aînés et le recueil de leurs témoignages. Mais c'est aussi une sorte de passage de flambeau, avec les plus jeunes qui savent également s'investir. En un mot, ce qui est enrichissant ce sont les rencontres.
Respect pour notre aîné.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 246
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum