la signalisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la signalisation

Message par le criquet le Mer 18 Nov - 16:05

Bonjour
En matière de signalisation, le matériel emblématique est le gyrophare. Il apparaît au début des années 60 et équipe alors presque en série toutes les Estafette, Peugeot 403 et, en moindre mesure, des Simca Aronde, Peugeot 204 et Renault 4.
" />
Ce premier modèle est produit par la firme MARCHAL. Un carré supportant deux lentilles, tourne autour d'une lampe à filament de 50 watts.
" />
Par arrêté de juin 1971, la couleur des feux de priorité passe à la couleur bleue. Comme évoqué dans d'autres posts traitant des véhicules, on trouvera néanmoins des véhicules d'intervention équipés en orange encore pendant quelques années.
" />
Les MARCHAL type 2 fonctionnant avec des ampoules iode plus puissantes. Cependant, les MARCHAL type 1 seront encore largement utilisés et les derniers disparaîtront au milieu des années 80. A l'époque, on ne jette pas un équipement qui fonctionne encore! Suspect

Conjointement on observe des gyrophare de production allemande, Eiseman puis Bosh.
A début des années 90 apparaissent - hors Garde Républicaine qui a déjà été dotée - les premières rampes de la marque MERCURA, sur les break destinés aux brigades territoriales (Peugeot 305 et Renault 21 Névada). A suivre.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Mer 18 Nov - 16:07

Cela m'apprendra à ne pas relire correctement...
Lire Simca Aronde, Peugeot 203 (et non 204), Renault 4. Désolé.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

le gyrophare

Message par Konstanz le Mer 18 Nov - 16:34

Bonjour

je me rappelle,dans les années 60/70,sur les lieux des accidents,quand l'estafette était (en protection,si on peut dire)

de l'accident,le temps de faire les croquis,photos,relevés,la nuit ,avec le gyro ,les clignotants ,et la lumière du véhicule,

quelquefois,la batterie,était vite à plat,et si le moteur ne tournait pas,on pouvait pousser le véhicule pour repartir,en plus si la batterie

était un peu faible.

Cordt Konstanz

Konstanz

Messages : 174
Date d'inscription : 04/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Mer 18 Nov - 21:43

Tout à fait vrai. Il ne fallait pas laisser tourner le gyro moteur éteint.
C'est pur cette raison - sans compter l'usage de la radio - que les estafettes ont été équipée d'un accélérateur manuel permettant d'augmenter le régime moteur pour entraîner suffisamment l'alternateur.
" />
Sur cette photo, l'accélérateur manuel est à droite, un peu au dessus du neiman.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Jeu 19 Nov - 21:18

Bonsoir
Pour continuer ce petit post, les équipements que certains d'entre nous ont eu l'occasion d'utiliser.

" />
Les panneaux de signalisation "tri-flash". Ici, le panneau est plié, dans sa housse de transport.
" />
Le panneau, une fois entièrement déplié. Les trois lampes clignotantes étaient alimentées par une batterie non rechargeable - en fait 6 piles LR6 montées en série et contenues dans un étui en carton - une rechange étant (normalement) stockée en avance à l'intérieur du panneau.
" />
Le panonceau "GENDARMERIE" est amovible et marqué sur l'autre face "ACCIDENT".

Le modèle présenté remonte aux années 60/70. Un plus grand est venu le remplacer, apparaissant sur les fiches inventaires comme "panneau tri-flash de 1 mètre". Outre la taille du triangle, chacun des pieds était en seul morceau. Il ne fallait pas laisser ses doigts entre les barres lorsque l'on repliait les panneaux!

Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

équipement Gie

Message par Konstanz le Jeu 19 Nov - 21:33



Bonsoir,

Que de souvenirs,manque plus que la herse avec la corde,pour pouvoir la tirer,avant le passage de la voiture,

de nuit,les gendarmes avec les bandes flu au képi et manches de veste,le Mas 36 et la Mat 49 .


Cordt Konstanz

Konstanz

Messages : 174
Date d'inscription : 04/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Jeu 19 Nov - 21:57

Bonsoir Konstanz.
Pour le reste, ne t'inquiète pas, çà va venir aussi Wink
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Ven 20 Nov - 21:32

Bonsoir.
Le gilet fluorescent (ou gilet de cantonnier) réversible. C'était très seyant!
" />
Coté orange pour le jour
" />
Coté blanc avec figuratif d'un ceinturon baudrier en matière réfléchissante pour la nuit.
" />
Petit ensemble de ce que l'on trouvait dans un véhicule de brigade, en plus des tri-flash : cône de lubeck, balises clignotantes ou lampes de chantier (nous les mettions à l'intérieur d'un cône pour le faire clignoter). Il y avait également tout le matériel de constatation : appareil photo, décamètre, planche à dessin, etc....
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Dim 27 Déc - 13:42

Bonjour à toutes et tous et joyeuses fêtes de fin d'année rendeer
Poursuivons dans les moyens de signalisation. Les premiers gyrophares magnétiques remontent aux années 60.
" />
Les premières séries, en orange, pour répondre à la réglementation de l'époque. Vous vous souvenez? Nous en avons parlé un peu plus haut Rolling Eyes
" />
Puis, les globes passent en bleu, toujours pour les mêmes raisons.
Ces gyrophares étaient en dotation, notamment, dans les B.Mo. et étaient supposés être utilisés en station fixe sur les coffrets radio des motos (lorsqu'ils étaient métalliques et quand les motos étaient équipées de radio ce qui n'était pas toujours le cas). D'autres utilisations ont sans doute été prévues, mais je ne possède aucune information sur ce sujet. Certains ont essayé de faire fonctionner sur des véhicules en déplacement..... avant de les voir s'envoler dès que la vitesse dépassait le 60km/heure!!!!! (histoire vraie)
" />
Ces gyrophares possédaient une batterie rechargeable et n'avaient besoin d'aucun branchement sur le véhicule. Il fallait cependant les recharger périodiquement à l'aide de l'appareil ci-dessus. Il s'agit du même système que pour les bâtons lumineux. Le chargeur était fixé au mur et la gyrophare se suspendait grâce à l'anneau du cabochon. Le fil du chargeur se connectait par dessous.
" />
La connexion est visible sur ce cliché. Mais, me direz-vous (si vous avez eu le courage de lire jusqu'ici...) pas pratique les trois aimants pour plaquer le gyrophare sur son chargeur!
" />
C'est pour cela qu'un des aimants est mobile et dégage ainsi la place nécessaire. C'est la firme ELAUL (je crois que cette marque sera reprise par Bosch) qui fabriquait ces accessoires. Comme beaucoup d'équipements pouvant être abîmés, certains CB préféraient les enfermer dans l'armoire forte pour qu'ils ne soient pas utilisés. Ainsi, pas de risque de dégradations, et pas de compte-rendu! Laughing
Si vous avez des informations et/ou des anecdotes au sujet de ces équipements, merci d'avance de les partager.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

phare de barrage

Message par Konstanz le Dim 27 Déc - 14:35


Bonjour

je me rappelle ,dans le garage où était l'estafette à la brigade de Lezay (79120) pas loin de Lusignan (célèbre pour ces macarons )

il y avait un phare,de 50 cm de haut environ,ampoule blanche,il s'ouvrait à moitié ,et on pouvait y voir la batterie,qui de temps en temps ,

était branchée pour la recharger,et sur le côté de ce phare,qui était en métal,il y avait des carrés en genre plastique,de couleurs différentes ,

qui se glissaient devant le phare,il y avait si ma mémoire est bonne ,deux boutons,un pour lumière continue ,et l'autre clignotante,

ce phare se mettait,quand il y avait un barrage devant la brigade,la herse attachée à un poteau en ciment (électrique)qui se trouvait en face

la corde en face la grille de la brigade,les gendarmes en place,mat 49 et mas 36 pour l'accueil !!

Cordt Daniel

Konstanz

Messages : 174
Date d'inscription : 04/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Dim 27 Déc - 22:11

Bonsoir Konstanz.
Voici ce que j'ai en magasin. Projecteur de barrage siglé "gendarmerie nationale"
[img][/img]
Il s'ouvre en deux et possède une batterie interne à recharger.
[img][/img]
Il y a un contacteur à plusieurs positions sur le dessus.
[img][/img]
Le projecteur peut s'utiliser à deux hauteurs différentes et il est réglable en rotation autour de l'axe des molettes de serrage.
[img][/img]
Cela ressemble t'il à ce que tu as vu dans le garage de la BT de Lezay?
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

projecteur de barrage

Message par Konstanz le Lun 28 Déc - 13:33


Bonjour

De mémoire,c'était pas ce modèle là,enfin c'est pas grave.

De plus il me vient en mémoire,un phare sur batterie ,qui se mettait à l'épaule,

phare avec une poignet ,un soir de contrôle ,à un barrage ,un automobiliste,force le barrage,ou n'a pas fait attention,vu le dispositif,enfin,

la voiture vient sur mon père,les autres prêts à tirer,il met le phare dans le pare-brise,l'automobiliste va au fossé,sans dégât,il sort ,n'y voyant

pas trop bien,et engueule mon père,qui ne se dégonfle pas ,et si au lieu du phare,je vous avez tirer une rafale de PM !!!

Avec ce phare portatif,il m'a dit ,q'un jour étant de faction,(garde,trouble) au relais de Maisonnais (tv Melle) il éclairait le haut du pylône .

Cordt Daniel

Konstanz

Messages : 174
Date d'inscription : 04/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Lun 28 Déc - 19:06

Bonsoir Konstanz.
Je pense avoir compris de quel modèle il s'agissait. Je n'ai pas le projecteur, mais je dispose de la documentation le présentant.
" />
Voici le projecteur de recherches et de barrage. Il peut être utilisé en position fixe ou en version portable.
" />

" />
Voici l'UC complète du projecteur.
" />
Le projecteur en position fixe. Il est monté sur la boite de transport qui sert de pied.
" />
En version portable. La batterie est portée à l'épaule.

Exemple d'utilisation.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

projecteur de barrage

Message par Konstanz le Lun 28 Déc - 20:26



Bonjour

Exactement ça ,le même modèle,mais je ne me souviens pas de l'avoir vu,en fixe sur le caisson .

Cordt Daniel

Konstanz

Messages : 174
Date d'inscription : 04/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

phare de barrage

Message par Konstanz le Ven 22 Jan - 16:49


Bonjour

Trouvé dans le livre "huit siècles de gendarmerie"éditions JF de 1967

barrage avec le phare.







Dommage,c'est pas trop nette.

Cordt Daniel


Konstanz

Messages : 174
Date d'inscription : 04/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Sam 30 Jan - 21:24

Bonsoir
Un autre classique, le projecteur de barrage (dénomination qui perdure depuis les années 50 et qui rassemble des équipements très différents les uns des autres)
" />
Le modèle produit par la firme LECLANCHE qui date des années 70/80. Il fonctionne avec 6 piles rondes LR2. Eclairage classique vers l'avant et une ampoule clignotante orange à l'arrière.

Voilà la partie arrière, une fois le cabochon dévissé.
" />
Le modèle de la firme LUMINOR, plus récent, années 80/90. Même fonctionnement. Il y a également une ampoule à l'arrière qui éclaire à travers la coque en plastique rouge.

Les deux modèles, cote à cote. le LUMINOR est un tout petit moins encombrant. Les deux projecteurs disposaient d'une dragonne en matière plastique, permettant de les porter à l'épaule ou en bandoulière.
Ces équipements étaient en compte dans les unités (y compris la fameuse dragonne en plastique!). En cas de panne ou de casse réparable, c'est le service des transmissions, au Groupement, qui se chargeait de la remise en condition.
Bien évidemment, pour éviter de se retrouver avec une lampe dont les piles étaient HS ou k'ampoule grillée, nombre de gendarmes achetèrent leur propre lampe torche.
LLe Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Lun 1 Fév - 21:04

Bonsoir.
Pour changer, un équipement qui n'a jamais dépassé le stade des essais en unité. Il s'agit d'une signalisation démontable pour être utilisée sur un véhicule. Ce projet remonte au début des années 90. La signalisation réside alors le plus souvent dans un gyrophare, fixe ou magnétique, sur les véhicules de patrouille. Ce projet a pour but de mettre à disposition des unités un système démontable, facilement transportable et simple de mise en oeuvre.

C'est la firme MERCURA qui a finalisé le produit. Il est présenté dans une caisse de carton fermant par des grenouillères.

Le contenu, une rampe pliante supportant 5 clignotants, avec une notice d'utilisation

Voici la rampe sortie de sa caisse, en position de transport. La prise de droite, fournie avec l'appareil, est prévue pour être montée sur le véhicule pour le branchement.

Le bouton"programme" permet de commander le défilement des clignotants : de droite à gauche, de gauche à droite ou du centre vers les extérieurs.

La rampe dépliée. Elle dispose de trois patins magnétiques. Néanmoins, ces patins ne sont pas assez puissants et l'usage de la rampe est supposée n'être que statique.

La notice d'utilisation qui accompagne ce matériel.

Voici ce que cela donne en utilisation, sur mon Expert.

Si vous avez d'autres informations sur cet équipement, merci de poster ici.
Cordialement
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par le criquet le Jeu 17 Mar - 17:36

Bonjour à tous.
Pour reprendre un peu le fil de ce post, je vous propose un équipement contemporain de notre Estafette, le projecteur MIC 272.

Le voici en position de transport dans mon estafette. Il se trouvait à l'arrière droit, accroché sur la "galerie" du passage de roue.

La couverture de la notice d'utilisation.

En position sur le véhicule. Les crochets supérieurs étaient posés dans la gouttière de la voiture, la base, munie d'un panneau magnétique, reposant sur la carrosserie. Un chariot coulisse sur les montants et permet de mettre les deux projecteurs en hauteur. Au dessus des projecteur une lampe clignotante orange.

Les deux projecteurs sont réglables en rotation et inclinaison, permettant toutes les combinaisons possibles. Avec des filtres de couleur, ils peuvent être utilisés pour régler la circulation (personnellement, je ne l'ai jamais vu dans cette configuration). Par contre, c'est un éclairage performant sur les lieux de constations par exemple.

L'enrouleur contenant la rallonge et les interrupteurs de commande était fixé sur la passage de roue coté gauche, sensiblement à l'aplomb de la roue de secours.
Le MIC 272 a survécu à l'estafette puisqu'il a équipé les premières séries de Renault Trafic.
Le Criquet
avatar
le criquet

Messages : 245
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 56
Localisation : Poitou

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par GARNISON36 le Sam 19 Mar - 9:21

C'est toujours aussi intéressant tes explications le Criquet.
le Crimo

GARNISON36

Messages : 213
Date d'inscription : 03/11/2015
Localisation : CENTRE

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aptg.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la signalisation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum